Rechercher
  • Margot RAFFOUL

Le demand planner du futur ne sera pas en supply chain

En pleine 4ème révolution industrielle, le digital prend de plus en plus de place dans les organisations. Il devient capable d'articuler des données en associant simultanément les technos:

  • intelligence artificielle

  • machine learning

  • robotique

  • analyses prédictives

  • impression 3D

  • technologies cognitives

  • deep learning

Dans la fonction de demand planning (DP), nous manipulons énormément la data. La révolution digitale nous permet non seulement d'avoir plus de données, mais menace aussi de faire notre travail à notre place, plus vite, mieux et moins cher que nous.

Cela signifie-t-il que la technologie peut nous remplacer ? Comment imaginer le métier du demand planner (DP) en 2035 ? La discipline peut-elle s'élever de l'auditeur de chiffres vers la source d'insights business ?


Les réponses à ces questions se trouvent en partie dans la vision que nous avons du robot demand planner.

  1. Si vous agrégez, désagrégez des données ou si vous relayez des données calculées par les systèmes entre le commerce, la finance et la supply, le robot demand planner n'est pas très loin. S'il s'agit essentiellement de produire des chiffres, la machine le fera plus vite, tiendra compte de plus d'éléments et fournira des issues plus fines.

  2. Si vous percevez la fonction comme une discipline qui utilise de la data, les prévisions et votre expérience pour estimer la demande et proposer des solutions au business alors vous faites parti de la génération à venir, en avance sur son organisation.

Depuis 20 ans, le rôle du prévisionniste a d'abord été de fournir une estimation fiable des prévisions à la supply chain qui pilotait les flux en se basant sur l'historique des ventes et des infos commerciales éparses.

Aujourd'hui on observe le besoin de visibilité business, dans toutes les fonctions de l'entreprise (commerce, finance, achats, opérations, RH), et pas seulement en supply.


L'esprit d'analyse, skill #1 du DP2.0

Pour que cette visibilité soit utile et exploitable, le DP de demain devra développer de nouveaux skills parmi lesquels, être capable de :

  • fournir des analyses plus complètes, détaillées

  • fournir des réponses rapides et spécifiques aux multiples clients internes à l'orga

  • synthétiser des données et formuler des scénarios expliqués des ventes

  • prendre des décisions

Nous devons nous adapter en shiftant du big data au big solutions et développer notre esprit d'analyse, nécessaire pour traduire des chiffres en scénarios expliqués des ventes.

On ne parle pas là de l'esprit d'analyse du geek des algorithmes et accro à la data, mais comme de la capacité de produire et planifier des hypothèses sur les volumes (incluant traitement et visualisation de données) en réponse à des besoins business.


DP2.0 vers une fonction de pilotage

Le demand planning pourrai ne plus être une discipline de la supply chain uniquement.

Il serai plutôt élevé à une fonction support, impartiale et centrale, permettant la prise de décision de bout en bout de l'organisation.


Quand il y a une dizaine de profils décisionnaires aux objectifs parfois divergents, avoir la bonne information au bon moment pour poser un contexte et donner une direction commune est essentiel. C'est là que doit se placer le demand planner.


Le DP du futur ne sera ni un statisticien, ni un développeur informatique. Pendant que la technologie continue d'avancer, ceux qui sauront interpréter les résultats des calculs complexes avec un sens business aigu seront plus sollicités pour ce rôle.


Nul besoin de s'y connaitre en R, en Python ou en programmation analytique pour être un bon. Il faudra savoir fournir des insights pré et post analytiques, poser les bonnes questions et communiquer sur l'impact business des décisions prises.

En définitive, préparez vous à l'élévation de votre fonction et développez vos softs skills pour proposer des solutions créatives et prendre des décisions business pour piloter la demande. Vous utilisez les outils et la technologies à votre avantage et pas l'inverse 🤖. Le soit disant demand planning de l'auditeur de chiffres est inefficace et dernière nous.

415 vues

©2020 par Biliplan